Les cadets régionaux contre rassemblent GAILLAC / LISLE/TARN / RABASTENS

Avec une équipe au grand complet (22 sur la feuille de match pour la première fois de la saison), nos cadets régionaux ont entamé cette rencontre avec motivation et sérieux. Contre le vent en première période, le jeu s’est principalement déroulé dans notre partie de terrain et nos jeunes TUCistes ont été solidaires en défense, défendant à plusieurs reprises leur ligne avec acharnement, montant agressivement sur l’adversaire pour le faire tomber, ce qui leur a permis d’atteindre la mi-temps sans encaisser le moindre point. Sur les quelques ballons récupérés, ils ont su construire des séquences de jeu intéressantes, remontant le ballon à la main jusque dans le camp adverse, sur lesquelles ils se sont créés deux belles occasions d’essai qu’ils n’ont malheureusement pas concrétisées. Score à la mi-temps 0-0
L’entame de la deuxième mi-temps a été à l’avantage de nos cadets et ils ont rapidement marqué un essai, la troisième ligne transperçant le paquet adverse.
Essai non transformé. A partir de ce moment, ils ont surement pensé que la deuxième période allait être une ballade de santé. Or il n’en fut rien. L’adversaire, fort de remplacements judicieux et piqué au vif par cet essai, a réagi instantanément en marquant deux essais consécutifs, leur troisième ligne centre surpuissant (alors que jusque-là il avait été parfaitement maîtrisé)   transperçant facilement et à maintes reprises notre rideau défensif.
Malgré quelques sursauts d’agressivité sporadiques, nos cadets, privés de ballons et peu inspirés dans leurs choix et dans l’utilisation des quelques munitions qu’ils ont eues, ne sauront pas relever la tête jusqu’à la fin de la partie. Ils encaisseront même un troisième essai, ruinant tout espoir de remontada…
Si l’intensité mise en première période avait été constante sur toute la partie, l’issue aurait été très certainement victorieuse pour nos cadets. Pour preuve les manifestations de joie de l’adversaire (qui n’en menait pas large à la mi-temps) à la fin de la partie. A méditer…
Stéphane Alonso

 

CASTRES des U16 et U19

Nos couleurs étaient en déplacement à Castres samedi dernier. Dans les deux catégories cadets et juniors les Avironars jouent la qualification alors que nos réserves elles sont en difficulté.

Les cadets ont su relever le défi du combat mais ont été rapidement trahi par une boue peu commune à leurs crampons (moulés trop souvent 👿 ) et par la sortie prématurée de notre centre et demi-d’ouverture (les nouvelles sont rassurantes). Cependant nous sommes une nouvelle fois extrêment pénalisés sur des fautes de règlement. C’est à croire que nous sommes totalement ignorants des lois qui régissent le jeu. C’est vraiment râlant même exaspérant de mettre un engagement physique intense (le mot est à la mode). Le jeu de rugby est très complexe et pour y participer le minimum est d’en connaître les lois. Plus de 30 pénalités dont 80% pour cause de hors-jeu, comprenez qu’il n’est pas possible de rivaliser !Nous avons aussi du travail à effectuer sur les zones plaqueur-plaqué où notre rendement est très insuffisant.

N’aurons-nous qu’une vaillance désordonnée et inefficace à proposer ou nous décidons nous à respecter dans toutes ses acceptions le mot “discipline”.

Depuis une dizaine d’année, il n’était pas simple pour les clubs amateurs de se référer à la sélection nationale mais depuis dimanche  02 février, le XV de France a montré que la férocité du combat était tout à fait compatible avec le respect du règlement. Cela laisse pensif n’est-ce pas Jean-Etienne …

Stéphane

 

Deux défaites dans le Tarn pour nos U16.

Quelle difficile après-midi pour nos cadets régionaux partis à 16 pour éviter un forfait, ils devaient affronter la redoutable équipe de Sor-Agout qui avait déjà fait forte impression à Coulon. Pas de miracle donc mais une défaite lourde qui doit tout de même faire réfléchir au sein du club et au sein de chacun de nous sur le difficile passage entre le rugby éducatif de l’Ecole de Rugby et celui de compétitions qui est à l’ordre du jour dès les cadets. Nos joueurs sur le pré en paient l’amère expérience. Ceux-là on peut compter sur eux !

Pour les nationaux, le voyage à Albi s’annonçait aussi difficile puisqu’il s’agit de la grosse cylindrée de la poule. Nos joueurs après avoir encaissé un essai rapidement se ressaisirent et rendait dès lors une copie propre mettant à mal en les déplaçant la lourde équipe tarnaise. Ceux-ci nous dominaient en mêlée fermée mais nous pliâmes sans véritablement rompre. C’est d’ailleurs à une sortie de mêlée que nous devions le joyau de l’après-midi une attaque classique où le timing des passes fut parfait, l’intervention de l’arrière intercalé venu du diable vauvert (quand on vous dit que vous ne serez jamais en retard), tranchant et le deux contre un en bout de ligne superbe. Malheureusement le renvoi suivant mal négocié nous remettait sous pression. Se nourrissant de notre indiscipline, les albigeois se rapprochèrent trop souvent de notre ligne pour la franchir à petits pas dans des cocottes mais le rugby est aussi fait de cette technicité collective. Après une série de pilonnages pas toujours très judicieux nous inscrivions notre deuxième essai par une filouterie de notre demi de mêlée.

Nous avons été très solidaires et vaillants, il nous faut désormais garder la tête froide pour éviter d’être pénalisés trop souvent et enrichir d’une dimension tactique le bel enthousiasme vu samedi.

Les éducateurs