Hommages

 

Frédéric HANAU nous a quittés en août 2020

Pour l’état civil c’était Frédéric, pour certains d’entre-vous Fred , et bien chez nous tu étais Marcel. Ah les surnoms des joueurs de rugby, on ne sait pas tout le temps d’où ils viennent de toute manière ce sont des secrets enfouis dans l'intimité des vestiaires ou acquis au gré d'une tournée générale ou rugbystique .

Marcel au TUC ce fut à l’origine un ailier rapide et courageux. Pas le genre de gazelle à laisser la ligne de touche défendre à sa place. Avec l’âge la vitesse n’était plus ce qu’elle était et nous te vîmes faire des piges à la pile. Pilier Marcel pour servir l’équipe.

Je crois mais je me trompe peut-être que ton dernier match en compétition fut couronné d’un titre de champion Midi-Pyrénées. Titré Marcel.

Vint donc le temps de la retraite sportive et tu suivis la voie normale  vers le TRUC le Toulouse Retraité Université Club. Ce furent moins de matchs mais plus de tournées. Tu t’engageais comme dirigeant suivant les équipes seniors. Dans la commission partenariat et action sociale tu côtoyais de grands anciens les Bernard, Antoine, Jean-Claude.  Respectueux Marcel.

Ton dada c’était d’aider les jeunes en recherche de situation stage, emploi. Tu remuais ciel et terre, relançant sans cesse candidat et employeur. Altruiste Marcel 

Ton graal le fichier des anciens TUCistes. Tu le regardais comme un objet magique sans presque oser y toucher. Tu me demandais l’autorisation de faire du phoning et passait des centaines de coup de fil. Tu ne pouvais pas admettre que l’adage écrit aujourd’hui sur cette gerbe, puisse être à géométrie variable. Combien de noms ai-je voulu rayer de ce fichier, arguant  que les personnes n’avaient sans doute été TUCiste que quelques minutes, le temps de signer une licence. Tu me l’interdisais. Tenace Marcel

Cette dernière saison, ce sont trois de tes idées qui ont  été concrétisées les réunions de sensibilisations aux addictions pour nos jeunes, l’académie des Sages encore les illustres anciens que tu vénérais, et l’époussetage du fameux fichier. Actif Marcel

Tu paraissais te trouver bien chez nous tu savais que personne ne tirerait la couverture à lui, toi si généreux qui était plutôt homme à la partager et même à la donner toute entière. 

Tes amis et ils sont nombreux garderons une pensée affectueuse pour toi. Adieu Fred. 

Stéphane Brusset

 

Gérard Gach est décédé le 6 décembre 2019

Lui qui a toujours aimé le rugby il est arrivé au TUC début des années 1970.
Il a consacré tous les samedis à s'occuper des équipements de toutes les équipes cadets, juniors et seniors.
Si matchs à l'extérieur il allait les déposer à l'ancienne fac de médecine sur les allées jules guesdes.
Le dimanche lors des matchs à Faucher il préparait les maillots dans les vestiaires.
Il s'occupait de préparer tous les réceptions d'après matchs avec la maison Ricard et les jus de fruits pour les jeunes.
Il a commencé avec le docteur David comme président et en a connu plusieurs.
Il a connu de grands moments avec Jean-CLaude Bacqué. Jean-CLaude "Petuya". jean Paul  Ehrhard et Claude Debat et bien d'autres grand joueurs.
Deux montées loupées de très peu contre Mazamet et Nice. Les 3 èmes mi temps mémorables. Il a consacré une dizaine d'année à ce club . Papa est décédé le 6 décembre 2019 à l'âge de 88 ans. Il était né le 25 février 1931 à Brie-la-Rochefoucauld,
Marie à Jeanine et deux enfants Eve et Patrice qui a joué en cadet et junior.
Jean Claude BACQUE et Claude DEBAT étaient présents aux obsèques.
Amitiés TUCistes
Patrice son fils

Michel BIDORET est décédé mercredi 27 mai 2015.

Après avoir été joueur de nombreuses années (70 et 80), Michel est devenu comme la plupart d'entre nous, un dirigeant très actif de notre section dans la commission "partenariat" et en tant que web master de notre site ! C'est lui qui toutes les semaines s'appliquait à donner des nouvelles de la vie de toutes les catégories et du TUC RUGBY en général avec toujours beaucoup d'humour et de dérision.

Michel a été inhumé mardi 2 juin à Cestas en Gironde.

La Dépêche du Midi a perdu un grand serviteur et le TUC a perdu un ami. : Michel Jammet terrassé par la terrible maladie à l'âge de 62 ans.Passionné par le monde sportif et plus particulièrement par le rugby, il a collaboré à Midi-Olympique jusqu'en 1990. Tout au long de sa carrière, il a suivi le Toulouse  UC. Les TUC’istes des années 80, 90, 2000 ont été chroniqués par la plume de Michel.Journaliste au service des sports de La Dépêche du Midi à Toulouse et TUC’iste assidu, Michel Jammet est décédé dimanche à l'âge de 62 ans.Natif d'Angoulême, diplômé de journalisme et d'une licence de lettres à Bordeaux, il avait débuté sa carrière au Courrier de l'Ouest avant d'intégrer le groupe de La Dépêche du Midi en 1979 : d'abord au service des sports généraux au siège du journal, puis à l'agence de Narbonne avant de rejoindre Midi-Olympique pendant dix ans.En 1990, il avait retrouvé la rédaction de la Haute-Garonne de La Dépêche du Midi.Depuis plusieurs années, il travaillait une nouvelle fois aux sports.Dans les lignes qui suivent, son ami Henri Rozès lui rend hommage.Il résonnera longtemps dans nos cœurs, ce rire tonitruant et clair qui balayait comme un souffle d'air pur nos réunions de rédaction à la moindre gueuserie de la vie. Comme pour mieux en souligner le caractère dérisoire face à la destinée qui attend chacun de nous au coin de l'existence.Michel Jammet, ce colosse charentais, amis de beaucoup, de tous ceux du moins qui avaient eu le bonheur de l'approcher, s'est absenté au creux d'un âge qu'il méritait de savourer encore longtemps en compagnie de Marie-Claire, sa tendre et fidèle compagne et ses chers enfants, Géraldine et Bertrand.

Antoine MARY est décédé le 5 août 2014

C’est avec une très grande tristesse que nous avons appris le décès d’Antoine Mary dans la force de l’âge.
Après avoir été joueur, Antoine était devenu un éducateur accompli de notre école de rugby, particulièrement apprécié de ses collègues et des enfants.
Antoine nous quitte suite à une longue et éprouvante maladie au terme d’un combat trop inégal dont les derniers espoirs viennent d’être anéantis.
Les Tucictes qui l'ont cotoyé, le TUC rugby pensent très fort à ses proches et présentent leurs très sincères condoléances à sa famille en général et à sa femme et ses enfants en particulier.

Antoine repose au cimetière de Massat (Ariège) aux côtés de sa mère, dans un petit cimetière adossé à l'église du village, entre roches et montagnes qu'il aimait tant, entre nature sauvage et paysage

Hommage du “TRUC” à Antoine

A Antoine, notre Ami du terrain

Quand tu commences à jouer, quel que soit ton âge, tu comprends vite que ce sport ne te laissera jamais indifférent. Tu sais que la solidarité que t’impose ce jeu dans le combat – quelles que soient ces hypothétiques joyeuses troisième mi-temps dont on nous parle … moi, je ne suis pas au courant et j’ai rien vu … – ne laissera jamais de place à l’oubli pour ceux avec qui tu as eu la chance de partager ces instants.Et si tu as eu la chance comme nous de jouer avec une équipe d’amis de longue date, juste pour le plaisir des autres et malgré des engueulades mémorables, alors tu ne parles plus d’indifférence, tu parles de marque indélébile, tu parles d’instants extraordinaires, tu parles de regards inoubliables ; tu parles aussi d’une matière précieuse qui te permet de refaire le monde autant de fois que nécessaire autour d’une bière (attention, on ne parle pas de troisième mi-temps, on parle de boisson régénératrice du sportif de haut niveau d’amitié …).Dans ces moment-là, rien ne t’atteint, rien ne te fait peur, rien ne peut t’arriver. C’est l’insouciance de l’instant et du partage, sur le terrain ou en dehors. Antoine comme nous tous a baigné dans ces moments d’exception, nous a donné autant qu’il a reçu.Sur le terrain Antoine est troisième ligne aile, tu sais le gars qui a 14 poumons et à qui tu demandes de défendre tout le temps mais aussi d’être en bout d’aile quand les trois quarts ont besoin d’aide après s’être fait un gros plaisir égoïste de passes (ou pas d’ailleurs …), un poste généreux comme Antoine. Et puis au TRUC, « taper c’est pas jouer », alors même si ça va moins vite, ça n’arrête pas … Juste Antoine, il a cet accent rocailleux des trois seigneurs et quand il en a marre de tes en avants, ça résonne bien dans tes oreilles. D’ailleurs, des fois, il est N°4 Antoine, à cause du sélectionneur despotique … et en plus c’est moi qui joue 5 à côté, c’est pas juste et je peux témoigner !En dehors du terrain, Antoine est comme nous : il joue à tous les postes. Quand tu veux refaire le monde, il faut savoir pousser, relancer, introduire une idée, ouvrir le débat … mais jamais taper en touche, au TRUC, t’as pas droit ! Antoine est très fort en relance provocatrice car il connait bien les faiblesses et les susceptibilités de ceux qui l’entourent ; et puis refaire le monde sans que la discussion s’emballe, quel intérêt ?Antoine a bien compris aussi en nous voyant jouer que tu peux toujours être au niveau en discussion – même en démarrant le rugby tardivement – mais pour le jeu, c’est quand même mieux de démarrer jeune sur de bonnes bases. Alors Antoine est éducateur à l’école de rugby, pour le plaisir, le sien et celui des enfants.Tu l’as bien compris, Antoine c’est cet homme impliqué, ce joueur de caractère, ce provocateur du club house … cet ami tout simplement.Antoine, il est au TRUC, cette équipe de rugby improbable avec laquelle nous avons tous eu tant de plaisir entre joueurs et en famille. Alors Antoine, il est comme nous tous, il sera toujours présent, toujours là, parce que le TRUC, c’est tout le monde ou personne.Koikiladi, journal TRUCiste

 

Firmin NAVARRO est décédé en juin 2014

C’est avec une très grande tristesse que nous avons appris le décès de notre ami à tous et du grand dévoué au club qu’était Firmin NAVARRO.
Depuis quelques temps déjà la santé semblait quitter Firmin qui trahissait de sérieux signes de faiblesse. Seule la maladie et l’usure pouvaient trahir quelque chose chez Firmin qui était la loyauté, le dévouement et la gentillesse personnifiés.
La cérémonie à eu lieu mardi 1° juillet à 11h00 au crématorium de Montauban en présence de sa famille, des proches et d’une importante représentation TUC’iste.
Adieu Firmin nous pensons tous à toi avec une très intense émotion.
Adiós Firmin, no te olvidaré …
Agur Firmin, ez dugu ahaztu duzu …
C’est par ce lien qui nous unit, le site Internet du TUC Rugby, que la famille de Firmin Navarro tient à faire savoir qu’elle a été particulièrement touchée par la présence de très nombreux TUC’iste venus accompagner Firmin pour son dernier voyage.
Par ce media, elle souhaite aussi remercier très chaleureusement tous ceux qui ont manifesté leur souhait de participer à l’envoi de fleurs ou de plaque à sa mémoire.
La famille remercie aussi tous ceux qui se sont joints à elle en lui apportant leur soutien ou en lui adressant d’innombrables mots de sympathie et autres marques d’affection.
Merci à tous.

Henri GILLODES est décédé en avril 2015

A un gagneur
En ce mois d’avril 2005 « papa Schulz » nous a quitté pour suivre les sentiers de sa grande randonnée.
Henri Gillodes était un de nos plus fervents supporters. Calé à la main courante, lunettes de théâtre en mains il savourait la cuisine mitonnée au cœur des mêlées : pilier droit en souffrance, talonneur trapéziste, pilier gauche prenant l’air, marrons chauds et glacés. Tuciste et ne craignant rien il ne pouvait qu’apprécier notre jeu à hauts risques.
Le suporter Henri a eu bien du mérite pour supporter toutes les frasques des étudiants des années 70/80 que ce soit lors de repas du côté du pont des minimes ou lors de traitements diurétiques au Claris bar, centre de cure aux bains fort réputés en ces temps anciens.
Toujours disponible et à l’écoute, il nous a permis de tisser de solides liens d’amitié nous lui en sommes tous reconnaissants.( Michel Manville)

Pierre CANNAC est décédé début mars 2007

Un grand TUCISTE nous a quitté, définitivement. Après un dernier match, celui de la vie que nous livrerons tous, âprement disputé.
Presque un demi-siècle de présence efficace et dévouée au Club dont il fut un des artisans essentiels de l’accession en 3° (1963) puis 2° division (1968).
Un autre âge… avant que l’intrusion de plus en plus prégnante de l’argent dans le rugby ne réduise peu à peu les ambitions d’un club universitaire moralement et institutionnellement attaché aux valeurs du sport amateur qu’il entendait perpétuer.
Mille souvenirs affluent : bords de touche, voix tonitruante, touffeurs d’Afrique, chants carabins, rigueur feutrée du Rectorat, victoires courtoises, défaites rageuses, passion intacte du rugby qu’il pratiqua…
Nous sommes si nombreux à tant lui devoir, ne serait ce que par l’exemple qui fut le sien : simplicité, droiture, rigueur et justice caractérisaient sa forte personnalité.
Son esprit règne toujours sur le TUC.
A toi Bernard son fils, mon frère d’affection, ainsi qu’à tous tes proches, la grande famille Tuciste vous exprime, à travers ces quelques mots, la reconnaissance et le profond respect que Pierre nous a toujours inspiré.
Puisse le TUC garder, à travers son souvenir, le sens des valeurs que Pierre CANNAC a toujours défendues : loyauté, courage, détermination.

Jean-Paul EHRHARD au nom de la grande famille TUCISTE

Un Personnage…

Monsieur CANNAC est né le 15 Décembre 1917 à Pampelone (81) et a passé sa jeunesse au Maroc où il a fait toutes ses études de droit en particulier à l’institut des Hautes Etudes Marocaines.
A la déclaration de la guerre il est mobilisé au 62ième Bataillon de chars de combat jusqu’à l’armistice de 1940.
Le 8 Novembre 1942, il est appelé au 11ième régiment des Chasseurs d’Afrique après le débarquement anglo-américain au Maroc et en Algérie ; il participera alors à la libération de la France.
Pour ces faits il sera récompensé de la Croix de Guerre, de deux citations à l’ordre de Régiment et de l’Armée et de la Médaille Militaire.
Démobilisé en décembre 1945, il retourne au Maroc où il occupe un poste au tribunal d’instance de Casablanca.
En 1958 il est affecté au Rectorat de Toulouse en qualité de Chef de personnel ; il prendra sa retraite en 1977.
En Août 2004 il recevra une Légion d’Honneur grandement méritée.

Un Grand Tuciste

C’est dans les années 60 que les dirigeants du TUC, parmi lesquels le Dr Henri DAVID Président de l’époque, réussissent à faire adhérer Pierre CANNAC au Club.
Connu pour son honorable passé sportif en athlétisme, en aviron, comme joueur de rugby et bien sûr pour sa personnalité charismatique, Pierre CANNAC rejoint le Comité Directeur du TUC et décline les sollicitations du Stade Toulousain
Il vécut ces années de Tuciste comme « une aventure passionnante avec des moments inoubliables » disait-il et endossa les responsabilités de Vice-président du Club Omnisport, Conseiller sportif auprès du Recteur, Vice-président puis Président du TUC Rugby jusqu’en 2006.
Et c’est vrai que des moments inoubliables il y en a eu :
– Saisons à haut niveau rugbystique en 3ième puis 2ième division, match mémorable contre Mazamet pour l’accession en 1ère division, titre de champion des Pyrénées en 1990 et, en 2005, titre de champion des Pyrénées promotion -honneur suivi d’une 1/2 finale du championnat de France.
– Mais avant tout il était l’esprit du Club et il contribuait à créer des liens fraternels entre les joueurs et les dirigeants, en particulier lors des tournées qu’il a organisées ou fortement inspirées : Maroc 1975 et 83, Tunisie 1976, Gabon-Zaïre-Congo 1979, Sénégal 1981.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .