Les seniors masculins tristounes

Dimanche en repartant de Coulon après avoir assisté à une victoire solide de l’équipe réserve et une défaite douloureuse de l’équipe une. Je prononçais les mots magiques «  ok google, écoutez France Inter » et je tombe sur une émission sur Sylvester Stallone, inutile de vous expliquer que mon envie de changer de canal s’est immédiatement faite sentir et que mon énervement du moment m’a conduit à évoquer en des termes guère courtois la chaîne phare de Radio France. Un petit peu sur les rotules je renonçais à zapper, en ressassant les occasions perdues ou plutôt non tentées quand pour illustrer leur propos les hommes de la radio proposèrent la bande originale de l’épisode 3 de la saga Rocky Balboa. C’est très efficace.

Nous avons besoin de ça, non pas cette musique tout à fait moyenne mais de l’œil du Tigre : l’envie de jouer au rugby à 15, les uns pour les autres, les uns avec les autres, l’engagement de tous les instants, le désir du dépassement, le plaisir de la fatigue. Finalement tout le reste n’est que littérature et mais tout le reste est impossible sans ça.

Les souvenirs rugbystiques se bâtissent dans l’engagement individuel et collectif. Sans cela vous resterez des étrangers les uns pour les autres. Nous vous souhaitons plein de souvenirs. La balle est dans votre camp amis joueurs !

Stéphane et Jean