Les cadets en Andorre

Lors du week end du 5 et 6 mars 2016, nos cadets Teulières B se sont rendus en Andorre.

Viseo du match : http://www.dailymotion.com/video/x3w1q75_vpc-rugbi-xv-live-streaming-cadets-05-03-2016_sport

Comme depuis le début de la saison, ces joueurs sont à la recherche de la confiance pour développer leur jeu qui tarde à s’exprimer dans toutes leurs potentialités lors des rencontres avec les autres équipes de la poule Teulière B.

Comme depuis puis le début de la saison, les Philiponneau, les accompagnent dans tous les déplacements : ces juniors ne sont pas dans la même dynamique puisqu’ils sont 1er et gagnent tous leurs matchs…. Ce sont des exemples pour les plus jeunes, et ce samedi, lors de la 1er mi-temps, ils poussent dans les tribunes les cadets par leurs encouragements et de la musique entrainante !

A la mi-temps, l’équipe tient la barre et son pack d’avant maintien le bateau TUC à flot : l’écart au niveau du tableau d’affichage est avantageux pour Andorre. La grosse faiblesse de notre équipe reste le déploiement du jeu sur les ¾ et va être sa perte lors de la 2nd mi-temps. Le score à l’arrivée est peu flatteur pour nos joueurs qui restent sur une dynamique négative mais le collectif se construit. Les joueurs se parlent en attendant qu’un ou plusieurs leaders leurs insufflent l’esprit de la révolte dans les moments clés des matchs.

Prêts pour la ballade !

Prêts pour la ballade !

En 2ème mi-temps surtout dans la dernière ligne droite, tous les fondamentaux ont disparus et la cohésion d’équipe s’est effrité…

Les cadets sont déçus mais ils sont bien conscients qu’en structurant leur bagage technique âprement travaillé lors des entrainements avec la patience de leurs coachs, ils pourraient faire une meilleure prestation. Lors des matchs, aucune équipe adverse, ne serait inaccessible. Comment gagner cette confiance qui leur fait défaut ?

Bien entendu, la mini soirée dans les chambres et la randonnée raquette le dimanche matin, sont des facteurs qui renforcent la cohésion, mais le chemin est encore long avant de voir des joueurs comme les Philiponneau qui dans l’adversité, sont capables de se rassembler derrière la ligne d’embut, après avoir encaissé un essai, s’invectiver positivement et repartir de l’avant comme des morts de faim : Ces juniors auraient pu l’emporter sur la dernière action si le joueur n’avait pas effectué un en avant au moment d’aplatir le ballon dans l’embut.