Le mot de Jean-Etienne

 

Nos deux formations s’étaient motivées pour recevoir, Alban le leader invaincu et la frustration était d’autant plus grande après le coup de sifflet final, qu’ils furent tout près de réaliser l’exploit.

Tout d’abord la 2 qui après avoir dominé un match, intense et engagé, allait s’incliner 15/14, mal payée de ses efforts. Il est certain que la, B, joue de mieux en mieux surtout quand les coaches disposent d’un banc fourni, j’ai toujours la conviction que le succès passe par l’assiduité de chacun aux entraînements en semaine et aux matches le dimanche.

Cette équipe II est très sympathique dans le jeu qu’elle pratique, offensive, concernée, elle n’est pas loin de meilleurs résultats.

L’équipe une, menée dès la cinquième minute par un essai assassin n’a pas produit une première mi-temps suffisamment solide. Elle s’est employée tout le match à revenir au score, sans y parvenir, contre des adversaires d’une efficacité redoutable. C’est une machine à scorer toutes nos erreurs furent exploitées c’est certainement la raison de leur classement. Nous avons été une nouvelle fois très pénalisés par l’arbitre. Sans doute faisons-nous plus de fautes que nos adversaires, nos joueurs semblent penser le contraire moi aussi depuis le banc mais évitons une paranoïa improductive.

Dommage ça aurait chic que le leader tombe à Coulon. Je n’hésite pas à écrire que dimanche on a vu du beau jeu TUCiste, quant au score c’est une autre affaire…. 28/19 à la fin

Jean-Etienne Bernard

article de la dépêche