Retour d’Italie pour les cadets et juniors

Tournée à ImolaQue le voyage était sympatique ! Les joueurs ont été admirablement accueillis dans les familles d’Imola et de ses environs. Il y a eu de bons moments de convivialité et d’échanges avec nos amis Italiens que nous avons toujours plaisir à retrouver. Nous avons pour une fois quelque peu délaissé les monuments culturels pour nous intéresser aux sports mécaniques et nos jeunes se sont montrés curieux au plus grand plaisir de nos hôtes.

Les 2 matches face à nos amis de la sélection d’Emilia-Romagna se sont conclus par 2 victoires. Celle des cadets à la dernière action ! Les juniors ont été longs au démarrage (trop de glaces ?),  mais ont petit à petit mis leur jeu en place pour s’imposer.

Le séjour s’est clôturé sur une belle soirée dansante et chantante. Merci à toutes les familles d’accueil, aux cadres techniques et administratifs de Imola et de Rimini.  Nous aurons plaisir à les recevoir l’année prochaine.

Tournoi de St Lys

Ce samedi premier jour des vacances nos U8 participaient au très relevé tournoi de Saint Lys.
Deux groupes -mixte et 2008- ont bataillé tout au long de la journée!
L’équipe mixte (2008 / 2009) devant des adversaires de qualité, n’ayant jamais baissé la garde et par son courage et sa solidarité parvint a se
hisser a la 5è place de son plateau. Ce groupe fut difficile à mettre en place à cause de nombreuses absences – à titres divers- de nos joueurs de
2009.
Nos 2008 ont obtenu un résultat trés brillant : 5 victoires 2 nuls (Colomiers et Saint Gaudens) 1 petite défaite (3 essais a 2)…et une belle
3è place sur les 2 plateaux.
Tous nos tucistes furent élus hommes des matches.
Très grand bravo à tous.
Nathalie et Jean.

image

Saint Affrique-TUC

copyright rsca

copyright rsca

pictSenNotre équipe réserve a dû sacrifier sa seconde mi-temps pour fournir deux remplaçants trois-quarts à l’équipe première. Elle réalisa toutefois un bon match contre une équipe solide à domicile et boostée par un public nombreux venu assister à la présentation de l’école de rugby locale. Elle s’incline sur le score trop sévère de 28-10 en inscrivant deux essais contre quatre aux Aveyronnais. Il faut ici louer l’état d’esprit de cette équipe et nous saurons nous en souvenir.

L’équipe une débutait donc à 15h30 après les présentations citées plus haut. Pour bien montrer les fondamentaux de ce sport aux gamins, nos hôtes décidèrent d’interdire à notre pack de conquérir un ballon en mêlée. Avec l’esprit de contradiction qui nous caractérise, nous n’en avions cure et dès la 3ème minute nous talonnions un ballon introduit par le 9 adverse. Inutile d’expliquer en détail la suite des événements mais le coup de sifflet strident d’un jeune arbitre retentit et renvoya le n°5 adverse au vestiaire mais dans son soucis d’équité en fit de même avec notre numéro 7. Dans le premier quart d’heure, nous perdîmes sur lésion musculaire un deuxième ligne tout juste qualifié. Il ne faisait guère de doute que la baraka ne serait pas du rendez-vous mais on s’habitue ! D’autant que le brillant 15 tant par le crâne que par le talent, semait la zizanie chez nos trois-quarts qui n’avaient d’évidence pas l’intention de plaquer. Il y avait toutefois dès l’orage passé quelques signes de rébellion comme ce deuxième ballon volé sur introduction adverse qui déboucha sur le même geste déloyal mais sur aucune sanction, ou notre activité sur les bordures de rucks qui faisait reculer l’adversaire. En seconde mi-temps, nous revenions au score pour rentrer dans les clous du bonus défensif par un bel essai et une pénalité. Le doute s’insinuait chez nos adversaires mais malheureusement ou classiquement nous étions incapables d’en profiter pour renverser le cours de la partie ni de préserver ce résultat. Sur une belle séquence défensive nous récupérions une pénalité dans nos 22 m qui était opportunément jouée rapidement mais, dans un second temps alors que la défense se fut replacée, nous négligions le pied et étions contrés pour offrir 3 points au buteur local. L’espoir du bonus demeurait mais un carton jaune conduisit nos adversaires à tenter un peu plus qu’ils ne l’imaginaient eux-mêmes, pour sur la sirène ravir ce misérable point. 18-10

Malgré cette nouvelle défaite, le club peut être fier de la prestation des joueurs qui montrèrent dans des conditions difficiles une abnégation et une solidarité que l’on n’avait encore pas vues sur le pré. C’est cette attitude de joueurs de rugby qui nous permettra de voir 2016 avec espoir et de relever les défis immenses qui nous attendent dès janvier.