Le week-end des 2006

pictU12  L’esprit d’équipe

Chacun sait que la cohésion et l’esprit d’équipe ne peuvent naître entre ceux qui ne se connaissent et ne se comprennent point. C’est fort de ce constat que 18 benjamins nés en 2006, accompagnés de leurs éducateurs et d’un certain nombre de parents, se sont donné rendez-vous le samedi 21 octobre 2017 à 9h30 au TUC. Au programme, un petit entrainement, puis le départ en voiture vers Argelès-Gazost, où le lendemain, ils ont participé au 21eme tournoi des Gaves. Entre-temps, ils ont visité le parc animalier des Pyrénées, puis dormi dans des familles de joueurs inscrits à l’Union Sportive Argelésienne.

Bilan du tournoi : une 4eme place (départagée pour la 3eme place au goal-average) sur 17 équipes, 3 victoires, un match nul et deux défaites, 11 essais marqués pour 6 encaissés et un niveau de jeu en net progrès, notamment lors du 1/4 de finale contre nos hôtes d’Argelès-Gazost. Mais au-delà de ce résultat comptable, il y a ce qui ne se mesure pas et qui est pourtant l’essentiel.

A vivre ensemble deux jours de suite, à angoisser mutuellement sur la famille où ils allaient passer la nuit (« tu préfères une famille gentille où l’on mange mal, ou une famille méchante où l’on mange bien ? »), puis à raconter, à qui veut l’entendre, que cela s’est super bien déroulé, à rire des mêmes bêtises, à s’offusquer en groupe contre les éducateurs lorsque ces derniers les rappellent à l’ordre, à comprendre en même temps l’adage : « seul, on va plus vite mais à plusieurs, on va plus loin », à s’imaginer et des rêves communs de trophée puis à verser une larme d’un même chagrin lors de la photo d’équipe d’après match, les enfants ont appris à se connaitre et à s’apprécier.

Il s’est créé entre eux un phénomène naturel, un lien aussi fort qu’il peut être invisible, une sensation indescriptible au premier abord mais qui s’inscrit dans le temps : le plaisir de jouer ensemble, un aspect le plus souvent sous-estimé voire même négligé à l’école de rugby, alors qu’il est le ciment qui conduit les équipes à progresser et à gagner.

Rien que pour cela, ce week-end fut une réussite et en appelle d’autres. Gageons l’arrivée du printemps sera l’occasion de rééditer ce type de voyage.

Les éducateurs 2006