Histoire

logotucrugbyLe Toulouse Université Club

Est un club qui revendique des valeurs : amateurisme, bénévolat, respect, convivialité…
Dès sa création dans les premières décennies du XXième siècle le T.U.C. s’est déterminé comme un club civil, émanation du secteur scolaire et universitaire.
Le T.U.C. a pour but de permettre aux sportifs universitaires et à ceux qui se reconnaissent dans ses principes de pratiquer leur discipline en compétition dans un contexte purement amateur, bénévole.
Les intentions des créateurs n’ont jamais été trahies.

La date de naissance du T.U.C.

Est un sujet très controversé sur lequel les historiens se sont affrontés. Un grimoire découvert dans les archives d’un ancien TUC’iste porterait à croire que le Club Universitaire naquit en 1927 de la volonté de 37 étudiants déterminés et désireux de pratiquer le sport.
De patientes recherches ont permis de retrouver, dans les archives officielles de la République, un document irréfutable quant à sa date : « un dépôt de statuts à la Préfecture de la Haute-Garonne, daté du 1° février 1929 ».
Né, principalement, de la volonté de deux personnages :
Le docteur Cazals Gamelsy, qui sera le premier président
Monsieur Sans, professeur d’éducation physique
Le T.U.C. sera porté sur les fonds baptismaux par ses deux marraines : « La violette », association sportive du lycée Pierre de Fermat et l’ « A.G.E.T », l’association Générale des Etudiants Toulousains.

Le Bazacle ou la période héroïque.

Dès sa création, en 1929, le T.U.C. utilisera les installations du stade du Bazacle, ancien vélodrome sur lequel avait été tracé une piste d’athlétisme en herbe. Au milieu se trouvait un terrain de rugby.

Malgré la vétusté des installations, le cadre convenait parfaitement aux étudiants qui pratiquaient l’Athlétisme, le Basket et le Rugby.
L’équipe de rugby, à ses débuts, ne participait pas aux championnats officiels, elle se faisait remarquer par ses nombreuses victoires en matches amicaux.
En 1936, les TUC’iste s’engagèrent dans la Coupe des Clubs Universitaire et…la gagnèrent.
En 1939, la perte du Stade du Bazacle, berceau du T.U.C., va marquer la fin d’une époque héroïque.
Le club va sommeiller et trouvera un refuge temporaire sur les installations attenantes à la piscine municipale.
Pendant la guerre de nombreux sportifs fuient la zone occupée, des étudiants parisiens du Paris Universitaire Club viendront renforcer les rangs TUC’iste.

En 1941, le T.U.C. se voit attribuer le stade Huntziger, situé sur l’emplacement de l’actuelle cité universitaire Chapou. L’armistice sera signé alors que le club universitaire est en plein essor.

En 1960, le T.U.C. commence à se faire une place dans les compétitions civiles.
Parti du bas du tableau, il amorce une montée inexorable, divisions après divisions.
En 1964, le T.U.C. est admis en 3° division, puis, en 1968 le club accède à la 2° division.

Quelques saisons plus tard, après avoir accumulé quelques titres de « Champion des Pyrénées » la grande mutation du club fut son déménagement, en 2005, à la cité de l’Hers appelé TRANSHUMANCE.

Des installations de qualité, des structures solides, des principes intangibles, des réelles convictions basées sur le bénévolat, le volontariat, l’amateurisme le plus pur donnent au club un profil d’irréductible village gaulois dans le nouveau paysage rugbystique actuel mais lui permettent un sain développement dans une division compatible avec ses moyens;

Une école de rugby de qualité, saluée par tous, une ambiance recherchée tant par les étudiants que par les rugbymen de quelque club que ce soit, font du Toulouse Université Club un groupe recherché dans lequel toutes les bonnes volontés, les talents et les états d’esprits sains sont les bienvenus.